FR

Sténose du canal vertébral ou rétrécissement à la hauteur de la colonne vertébrale

Qu’est-ce qu’une sténose du canal vertébral ?

La sténose du canal vertébral ou canal lombaire étroit est une pathologie relativement fréquente, surtout chez les personnes âgées. Les patients qui en souffrent se plaignent de douleurs dans le bas du dos, qui irradient dans une jambe, voire les deux, le plus souvent après être restés en position debout ou après avoir marché pendant un certain temps. Le seul moyen d’atténuer la douleur est alors de s’asseoir ou de se pencher en avant. Lorsque la sténose est avancée, le patient a tendance à rester incliné vers l’avant, cette position agrandissant légèrement l’ouverture du canal vertébral et rendant les symptômes plus supportables. Les patients qui souffrent de cette pathologie ont tendance à sortir de moins en moins de chez eux pour faire leurs courses ou pratiquer leurs loisirs, si bien qu’ils peuvent finir par s’isoler socialement. Assez étonnamment, la plupart des patients victimes de sténose du canal vertébral peuvent parfaitement rouler à vélo sans ressentir de douleur notable, ni dans les jambes ni dans le dos.

Cause

Suite aux nombreuses années de sollicitation répétée, la colonne vertébrale des personnes âgées a tendance à s’user. L’usure est due au processus normal de vieillissement. Elle touche donc tous les êtres humains, mais à des degrés divers. En réaction à l’usure (arthrose), le tissu osseux va proliférer et la vertèbre va prendre beaucoup d’épaisseur, surtout au niveau des articulations, ce qui rétrécit le canal rachidien. Le phénomène s’accompagne en outre d'un épaississement des ligaments jaunes, qui réduit encore davantage l’espace disponible pour la moelle épinière et les racines nerveuses à l’intérieur du canal étroit.

Ce rétrécissement se manifeste principalement au niveau des vertèbres lombaires et peut engendrer des maux de dos et/ou une douleur irradiant dans les jambes. Une IRM ou un scanner en coupes obliques permet de visualiser la sténose.

Le médecin peut aussi demander un électromyogramme (EMG) pour évaluer la conduction nerveuse. Cet examen permet de déterminer le degré de compression des nerfs. Ces opérations sont associées aux mêmes risques (rares) inhérents à toutes les opérations sous anesthésie générale. Les éventuelles complications spécifiques, propres à la chirurgie du dos, vous seront expliquées par le chirurgien traitant. Une douleur postopératoire dans le dos, la fesse et/ou la jambe n’a rien d’alarmant. En effet, la plaie chirurgicale et le nerf ont besoin de temps pour se rétablir. Infiltration épidurale : Le médecin insère une aiguille dans le canal vertébral pour y injecter des anti-inflammatoires. Il faut savoir qu’une inflammation provoque un gonflement, et que l’élimination de l’inflammation permet de dégonfler la zone. Ce dégonflement rouvre l’espace disponible et élimine les symptômes.

Traitement chirurgical

Une nouvelle fois, il n’est pas toujours nécessaire d’opérer une sténose du canal vertébral. Ainsi, l’opération est inutile au stade initial de la maladie, lorsque les symptômes sont très légers. Si toutefois les symptômes deviennent invalidants, la chirurgie est la seule solution efficace pour empêcher les douleurs de gâcher inutilement la vie du patient. La décompression osseuse consiste à retirer les excroissances osseuses par voie chirurgicale. Cette intervention est principalement efficace sur les douleurs ressenties dans les jambes. Une fois entièrement endormi, vous serez allongé sur le ventre et le chirurgien pratiquera une incision au centre de la région lombaire. Il dégagera ensuite les muscles du dos des cervicales, de manière à libérer les apophyses épineuses et l’arc neural. L’acte suivant consiste à éliminer les excroissances osseuses, le ligament jaune épaissi et une partie de l’arc neural. Ce faisant, le chirurgien libère la moelle épinière et le nerf comprimé. Pour terminer, il suture la plaie.

Ce contenu a été écrit par : Dr. Arne DecramerDr. Yves DevliesDr. Lieven MissinneDr. Jan Van OostDr. Karel Willems

Plus d'infos sur les troubles de la Colonne vertébrale - Ischialgie - Brachialgie - Sténose