FR

Rupture de la coiffe des rotateurs ou rupture des tendons de l'épaule

Qu’est-ce que la coiffe des rotateurs ?

partial_rotator_cuff_tear-1

La coiffe des rotateurs, c’est-à-dire l’ensemble des quatre tendons de l’épaule, nous permet de bouger notre épaule dans toutes les directions. Les tendons de l’épaule sont sujets à l’usure au niveau des attaches. L’irritation peut en outre être aggravée par le manque de place consécutif à une excroissance osseuse sous l’acromion. Avec l’usure progressive, les tendons risquent la rupture. Une rupture tendineuse peut être consécutive au processus de vieillissement normal, au surmenage, à la pratique de certains sports (volley, ...) ou métiers (peintres, ...) ou à un traumatisme (chute ou coup). Les ruptures de la coiffe des rotateurs entraînent une douleur et une perte de force dans l’épaule touchée, mais à des grades très variables.

Dans certains cas, la rupture n’est que partielle. Le patient ressent certes une douleur, mais il conserve souvent une bonne mobilité et une force correcte. Ces ruptures ne guérissent pas spontanément, car ces zones du tendon sont peu irriguées. Plus la rupture est importante, plus les mouvements sont limités et plus l’épaule perd de sa force. Il devient alors plus difficile de lever le bras devant soi ou sur le côté. Si la rupture de la coiffe des rotateurs est totale, il est impossible de bouger le bras dans toutes les directions. Dans la majorité des cas, une rupture de la coiffe provoque une douleur sourde et vague dans la région de l’épaule et du haut du bras. Parfois, le patient ressent aussi une douleur lancinante lors de certains mouvements, tout en ayant l’impression que son épaule « saute ». Les douleurs nocturnes caractéristiques sont très fréquentes. Très souvent, le patient est incapable de s’endormir sur l’épaule atteinte ou se réveille la nuit parce qu’il est couché sur son « mauvais » côté. Les activités de la vie quotidienne deviennent plus compliquées, voire impossibles.

Traitement d’une rupture de la coiffe des rotateurs

Le médecin soupçonne une rupture des tendons sur la base de votre anamnèse et de votre examen clinique. Les examens complémentaires - échographie et/ou scanner - viendront confirmer le diagnostic. Il existe différents types de ruptures. Selon votre âge, votre activité, votre type de rupture et votre douleur, le médecin décidera ou non de réparer les tendons. Dans le cas de petites ruptures ou de ruptures d'usure n’occasionnant pas trop de gêne, les antalgiques et les anti-inflammatoires (AINS) peuvent temporairement améliorer les symptômes. Les infiltrations de corticoïdes peuvent aussi aider mais, en cas d’abus, elles ont un effet plutôt négatif sur la qualité des tendons.

Vous devez savoir que les tendons de l’épaule ne guérissent pas spontanément. Dans de nombreux cas, une opération sera donc nécessaire pour récupérer de la force dans l’épaule. Une rupture non traitée s’étend au fil des années, jusqu’à entraîner une forme grave d’arthrose (usure de l’articulation). Dans la plupart des cas, ces ruptures peuvent être traitées de manière chirurgicale, sous arthroscopie. L’avantage de l’arthroscopie est qu’elle ne nécessite que quelques petites incisions pour opérer, contrairement à la chirurgie « à ciel ouvert », qui requiert une grande incision pour révéler l’ensemble de l’articulation. Ces petites incisions cicatrisent aussi plus vite et plus discrètement. Enfin, l’opération sous arthroscopie est moins douloureuse et les premières semaines de convalescence sont beaucoup plus supportables pour le patient. Sans oublier qu’elle réduit le risque de certaines complications.

Opération d’une rupture de la coiffe des rotateurs


Avant l’intervention, l’anesthésiste réalise une anesthésie locale au moyen d’une injection dans la nuque. Cette anesthésie locale atténue considérablement les douleurs de l’épaule pendant 12 à 24 heures. La narcose peut ainsi être plus légère. Vient ensuite l’anesthésie générale. Vous serez donc entièrement endormi pendant l’intervention. L’arthroscopie est une opération réalisée sous anesthésie générale combinée à une anesthésie locale. Le chirurgien pratique de petites incisions (0,75 cm) et insère une caméra pour visualiser l’intérieur de l’articulation. Il vérifie que les tendons qui entourent l’articulation et la capsule articulaire ne sont pas abîmés.

Grâce aux incisions, le chirurgien orthopédiste peut ensuite introduire les instruments dont il a besoin pour l’intervention, tels que bistouris, ancres et micro-pinces nécessaires pour suturer le(s) tendon(s). Pendant l’opération, l’épaule est gonflée à l’eau de manière à offrir un plus grand confort de travail et une meilleure visibilité au chirurgien. Après une inspection approfondie de l’articulation, la bourse séreuse enflammée est réséquée. Le chirurgien élimine d’abord les lambeaux tendineux.

Puis, il pose une série d’ancres sur le bord osseux responsable de la rupture du tendon afin d’y attacher les fils. Le tendon déchiré est libéré de ses adhérences de manière à pouvoir être replacé correctement sur son site d’attache à la fin de l’intervention. Pour ce faire, nous utilisons un électrocautère qui nous permet de réséquer les adhérences tout en cautérisant les petits foyers hémorragiques. Les fils des ancres sont utilisés pour suturer la rupture. Le tout grâce aux instruments spéciaux introduits par les petites incisions. Pour terminer, l’acromion est partiellement aplani par fraisage afin de donner plus d’espace au tendon et de prévenir tout nouveau frottement. À la fin de l’opération, les incisions sont suturées ou collées.
 4184149_f260
Une attelle (coussin d’abduction) sera posée pour porter votre bras en écharpe. Une fois le tendon refixé dans l’os, la nature a besoin de 6 semaines pour consolider l’ensemble. N’essayez en aucun cas de soulever le bras pendant les 6 semaines qui suivent l’opération ; vous réduiriez à néant ses résultats !

Vidéo : Itinéraire de soins d’une rupture de la coiffe des rotateurs

Vidéo : Suture d’une petite rupture de la coiffe des rotateurs

Vidéo : Suture d’une grande rupture de la coiffe des rotateurs

Vidéo : Suture d’une rupture massive de la coiffe des rotateurs

Ce contenu a été écrit par : Dr. Yves DevliesDr. Stijn MuermansDr. Peter StuerDr. Alexander RyckaertDr. Karel Willems

Plus d'infos sur les troubles de la Épaule - Prothèse de l'épaule - Chirurgie au tendon de l'épaule