FR

Luxation AC

Qu’est-ce qu’une luxation AC ?

Dissociation entre la clavicule et l’omoplate, souvent causée par une chute sur le moignon ou sur l’arrière de l’épaule. On parle aussi de luxation acromio-claviculaire - entorse acromio-claviculaire. Si vous chutez directement sur l’épaule (p. ex. accident de vélo), vous pouvez non seulement vous casser la clavicule, mais aussi vous déchirer complètement les ligaments qui relient la clavicule à l’acromion (= une partie de l’omoplate). Le cas échéant, une boule apparaît clairement sur le dessus de votre épaule. Nous parlons de luxation AC.

Symptômes

Les symptômes sont très variables, allant d’une légère douleur diffuse sur l’articulation à une douleur intense et précise au niveau de l’articulation en cas de lésion de grade 3. Un gonflement relativement important peut également se produire au niveau de l’épaule. Après quelque temps, la peau peut prendre une teinte bleutée à la suite de l’hémorragie locale. Une lésion de grade 3 s’accompagne en outre d’une saillie visible et d’une mobilité de la clavicule en touche de piano : si vous appuyez sur une extrémité, elle s’abaisse clairement pour reprendre immédiatement sa place dès que vous relâchez la pression ... comme la touche d’un piano.

Diagnostic

Un examen clinique approfondi et une bonne anamnèse permettent l’établissement d’un diagnostic correct. Des clichés radios seront pris en complément afin de diagnostiquer la lésion. Il vous sera parfois demandé de tenir un poids dans la main pour mieux visualiser la lésion sur les clichés.

Classification

Les luxations sont généralement classées selon six stades, selon la gravité des lésions

  • Stade 1 : entorse / distension de l’articulation AC sans rupture des ligaments.
  • Stade 2 : Déchirure de la capsule autour de l’articulation AC
  • Stade 3 : Stade 2 + déchirure des ligaments coraco-claviculaires
  • Stade 4 : Stade 3 + perforation des muscles, partiellement déchirés.
  • Stade 5 : Stade 4 + important déplacement et déchirure étendue des muscles
  • Stade 6 : Stade 5 mais avec déplacement de la clavicule vers le bas.

Traitement

La décision d’opérer ou non dépend de plusieurs facteurs (degré de déchirure ligamentaire, profession, âge et activité sportive du patient).

Traitement non chirurgical : La majorité des luxations AC, principalement de stades 1 et 2, et souvent aussi de stade 3, sont prises en charge par un traitement conservateur (c.-à-d. sans intervention chirurgicale) : il suffit de garder le bras en écharpe pendant quelques semaines. Le traitement consiste donc en une période de repos relatif, associée au port d'une écharpe ou d'une attelle, à l’application locale de glace et à la prise de médicaments contre la douleur. La kiné est démarrée assez rapidement. En moyenne, la douleur disparaît en grande partie en quatre à six semaines, mais peut perdurer jusqu'à 12 semaines en présence de lésions plus graves.

Complications : Complications du traitement conservateur : douleur chronique, nodule inesthétique, légère perte de force, arthrose à long terme.

Rééducation : La kiné est démarrée assez rapidement. En moyenne, la douleur disparaît en grande partie en quatre à six semaines, mais peut perdurer jusqu'à 12 semaines en présence de lésions plus graves !

Traitement chirurgical : Certaines luxations de stade 3, de même que la plupart des luxations de stades 4, 5 et 6, sont traitées par chirurgie. Le chirurgien procède à une réduction, qu'il maintient au moyen de broches, de fils, d'un ligament artificiel ou d'une vis (vissage coraco-claviculaire selon Bosworth).

Les broches et la vis doivent généralement être retirées par la suite. La technique de Weaver-Dunn peut aussi être utilisée. Elle consiste à réséquer l’extrémité de la clavicule et à abaisser la clavicule en déplaçant un ligament (ligament acromio-coracoïdien), un ligament artificiel ou un fil étant généralement placé en renfort autour de la clavicule et de l’apophyse coracoïde.

Complications : Complications du traitement chirurgical : douleur chronique, arthrose à long terme, infection, désolidarisation de la fixation, légère perte de force, etc.

Rééducation : Après une intervention chirurgicale pour une luxation AC, le patient doit généralement porter une attelle pendant quelque temps. Les exercices de mobilisation pendulaire sont recommandés dans les semaines qui suivent l’intervention, mais il est fortement déconseillé de soulever des charges lourdes ou de lever le bras au-dessus de l’épaule pendant les six premières semaines. Quelques séances de kinésithérapie sont parfois prescrites.

Ce contenu a été écrit par : Dr. Yves DevliesDr. Stijn MuermansDr. Peter StuerDr. Alexander RyckaertDr. Karel Willems

Plus d'infos sur les troubles de la Épaule - Prothèse de l'épaule - Chirurgie au tendon de l'épaule